Anti-spoil

Interview : Seelame et son arrivée en LFL
28/01/2020

Glopo est parti à la rencontre de Manuel "Seelame" Guillou, le Carry AD de GameWard, pour nous parler de son parcours et de son arrivée en LFL !

Bonjour Seelame, très rapidement, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je suis Manuel Guillou Delair, Seelame, 20 ans, je joue à LoL depuis la fin de la saison 1, originaire de Toulouse, mais maintenant en Training Center avec GameWard à Boulogne-Billancourt.

D'accord, donc vous êtes en format Training Center ?

Oui, on a plusieurs appartements en colocation, et la journée on est aux locaux !

Tu peux me dire comment la connexion s’est faite avec GameWard ?

Je connaissais peu la structure, mais je savais d’échos que ce sont des gens qui travaillaient très bien, et c’est le cas. Ils m’ont contacté car ils étaient en LFL, j’ai fait les try outs et j’ai été pris.

Ce qui m’a intéressé dans ton profil, c’est que tu es passé par tous les échelons : la Grosse Ligue, l’OpenTour, et enfin la LFL, comment tu as vécu ce parcours, est-ce que tu as senti une réelle gradation ?

Il y a beaucoup de gens qui me connaissent de la Grosse Ligue et je trouve ça marrant, car je jouais déjà en team depuis 2014, sauf que j’ai eu des hauts et des bas et n’avais jamais réussi à avoir une bonne équipe. Du coup, j’ai arrêté le jeu saison 5 et saison 7. Finalement, j’ai décidé de vraiment try tard l’esport il y a 2 ans. J’ai commencé avec Team Oplon, avec Cdric, Hantera et JDG avant d’être pris chez Bastille Legacy, puis GameWard.

Pour parler des échelons, clairement, le niveau d’exigence n’est absolument pas le même. Pas dans la quantité de travail qu’on te demande, car en théorie si tu veux step up c’est toujours la même : tu dois spam la soloQ, tu dois jouer sérieusement tes scrims etc. Sauf que là, en Gaming House, tu scrims vraiment toute la semaine et tu t’arrêtes jamais. Alors que chez Bastille Legacy ce n’était pas forcément le cas.

Et dans la Grosse ligue c’était comment ?

La Grosse ligue c’est marrant car je l’ai faite avec ma copine, vraiment en mode fun : genre elle m’a dit : « viens on fait la Grosse ligue, il y a des casques à gagner » c’est vraiment ça. J’ai dit « ok », on a trouvé 3 coéquipiers, on s’est inscrits et on est arrivés en demi-finale, mais je ne tryhardais pas les games on va dire…

Oui, j’ai commenté quelques-unes de tes games et je me souviens de quelques dash in avec Kai’Sa plutôt douteux.

*rires* Oui avec ma Kai’Sa et ma Cassiopeia, j’en ai sorti des belles.

Plus sérieusement, la LFL était ton objectif depuis longtemps ?

De base, mon objectif c’est le LEC, mais je voulais passer par la LFL déjà l’année dernière : j’avais fait les try out pour aAa, mais c’est finalement Dreamsu qui a été retenu. Au final ce n’est pas plus mal, car l’année que j’ai fait en OpenTour m’a donné le temps de m’adapter au style de vie, de m’acclimater avec les scrims, et même de gérer la pression dans les games streamées avec beaucoup de public. Faire des lans de manière sérieuse m’a également permis de jauger mon propre niveau. Mon expérience avec Bastille Legacy a été très utile, mais cette année, c’était LFL ou rien, je suis donc très très content d’avoir intégré GameWard.

Tu as commencé à être full time à partir de quand ?

A partir de l’année dernière. En fait, pendant ma première année de fac d’éco-socio j’ai fait la Grosse Ligue, puis à partir du deuxième semestre de ma deuxième année je suis passé full time, j'ai intégré Bastille Legacy, et obtenu mon premier salaire !

D’accord, et comment s’est comportée ta famille vis-à-vis de ton choix ?

Ils me soutiennent beaucoup, mon frère grâce auquel j’ai commencé LoL me suit pas mal, comme toute ma famille d’ailleurs, même s’ils ne comprennent rien au jeu ils suivent mes résultats et ça me fait super plaisir !

Avec GameWard, vous faites un beau départ en LFL : vous terminez la première semaine en 2-0 contre des équipes sérieuses (MCES et Misfits Premier), vous y attendiez-vous ? Comment expliques-tu ce résultat ?

Personnellement je ne m’y attendais pas forcément parce que MCES et Misfits Premier sont de grosses équipes avec de gros joueurs. Du coup on était en mode : « ça passe ou ça casse, on va jauger notre niveau ». Nos scrims se passaient très bien, mais on ne rencontrait pas forcément des grosses équipes qui représentaient le niveau de MCES et Misfits Premier, donc on avait du mal à se situer. Au final, on s’est aperçu que notre playstyle marchait très bien, et que si on continue à jouer comme ça, on peut prendre d’autres games à d’autres grosses équipes, donc ça met en confiance pour la suite, et on continue à travailler, donc c’est cool !

Pour la seconde semaine, vous allez rencontrer LDLC OL et Solary, comment pressentez-vous ces matchs ?

On a bien préparé le match contre LDLC OL, surtout en analysant la façon dont ils jouaient, donc je pars confiant. D’une manière générale, même chez des équipes comme Vitality Bee, on a décelé pas mal de failles, donc on estime qu’il n’y en a aucune qui est imprenable.

Hâte de voir ça, pour conclure, aurais-tu un message pour les gens qui vous suivent toi et GameWard ?

Suivez-nous, ne nous sous-estimez pas, parce qu’on est vraiment fortiches, surtout Karim *rires* et merci pour tout le soutien qu’on a eu après les deux premiers matchs ça fait grave plaisir ! Regardez nos matchs car on ne vous décevra pas, et c’est toujours le beau jeu chez GameWard !

Glopo

Twitter : @Gloponus