Anti-spoil

Preview des Playoffs LFL : qui pourra remporter le sprint final ?
19/07/2019

Alors que la seconde saison de LFL se termine, nous connaissons maintenant les équipes qualifiées pour les phases finales. Revenons ensemble sur les équipes qui vont se disputer ce second trophée.

Un seul changement de qualification

 

Peu de surprise au regard des qualifié, à une exception près : la jeune structure MCES a réussi à jouer des coudes lors des dernières semaines pour se frayer un chemin jusque dans le top 5, bravo à eux !

 

Mais pour qu’il y ai un nouveau qualifié, il faut qu’il y ai un éliminé… Les malheureux de cette saison sont les GamersOrigin. Après le départ de Toaster à la fin du segment de printemps, c’est celui du capitaine historique Scott « Tonerre » Ménard qui a visiblement désorganisé l’équipe, qui a effectué un début de saison catastrophe. On les a vu progressivement remonter le classement après ça, mais un dernier départ a été la goutte de trop : celui de Smittyj sur la ligne du haut. Il ne leur a pas manqué beaucoup, mais cela reste une performance décevante pour une équipe habituée aux podiums en France.

 

Mais assez parlé d’eux : place aux coureurs !

 

Le maillot jaune

 

1. Team LDLC (12-2) : On avait quelques doutes concernant ce segment d’été, après le raté des European Masters, où les Foxes s’étaient inclinés en quarts de finale. Et ils ont répondus à leur détracteurs à leur manière habituelle : en massacrant toute compétition.

 

Leur coordination fait leur force, et avec l’arrivée du jeune Coréen HiRit sur la ligne du haut, ils accueillent la pièce manquante de leur puzzle. Souvent dominateur sur toutes les phases de jeu, on les a vu adeptes des stratégies au niveau 1, virtuoses des escarmouches, capable de survivre à une composition désavantageuse en début de partie, et maîtres incontestés des combats d’équipes et des rotations en milieu et fin de partie. Difficile de leur trouver un point faible, mais si l’on devait en trouver un, ce serait leur excès de confiance, qui peut parfois les mettre dans des positions inconfortable. Grâce à leur position, ils attendront le challenger en grande finale de ce segment.

L’échappée

 

2. Vitality.Bee (9-5) : Enfin ! Lorsque Vitality a rejoint la scène française, beaucoup s’attendait à les voir dominer rapidement la compétition. Cela leur a pris un petit peu plus de temps que prévu, mais ils sont enfin là.

Après une saison en dent de scie, ils terminent la saison sur trois victoires consécutives. S’appuyant sur un début de partie explosif, le remplacement de Cookie par Toaster au poste de tireur a porté ses fruits sur la ligne du bas. Skeanz est plus agressif que jamais dans la jungle, et pour peu que Saken soit dans un bon jour sur la ligne du milieu, les abeilles sont une équipe des plus redoutables.

On retrouve malheureusement toujours quelques problèmes de coordination qui pourrait leur coûter cher contre leurs adversaires les plus probables en demi-finale, les Misfits Premier.

 

3. Misfits Premier (9-5) : Les lapins se qualifient en troisième position pour ces phases finales, ayant chuté deux fois contre les Vitality.Bee cette saison. Globalement, ils sont resté fidèles à leur identité cette saison : des lignes solo très présentes et un duo… aléatoire sur le bas de la carte. Le changement est venu du côté de la jungle, avec le retour en compétition française de Kirei, grand joueur de classées solo, fraîchement débarqué du championnat Turque.

Mais les Misfits sont actuellement dans une situation compliquée. Si leur équipe académique est au rendez-vous, rien ne va plus du côté de l’équipe principale en LEC. Le vétéran français Paul « sOAZ » Boyer a d’ailleurs déclaré qu’il quittait l’équipe à la fin de la saison !

Mesure désespérée : les Misfits ont décidé de jouer leur entière équipe académie en LEC cette semaine ! Mais qu’adviendra-t-il des joueurs de l’équipe principale ? Et quid des playoffs LFL ? Le mystère reste entier. Toujours est-il que cela ne devrait pas jouer en leur faveur pour cette fin de saison LFL.

Les poursuivants

 

4. ROG Esport (7-7) : Jusqu’au dernier moment, les ROG Esport ont fait durer le suspens ! Ballotant en milieu de tableau pendant la plus grande partie de la saison, les ROG ont fait un peu de nettoyage dans leur jeu pour verrouiller cette quatrième place de classement, qui signifie qu’ils affronteront les MCES lors du premier tour des playoffs.

 

Comme LDLC, ils ont fait le choix de se tourner vers la Corée pour remplacer Jester, leur midlaner parti chez Team MCES entre les deux segments de LFL. C’est donc Try et son redoutable Azir qui trône désormais au milieu, offrant à ROG une stabilité idéale pour que les autres lignes puissent mieux s’exprimer.

Petit bémol en jungle suite au dernier patch : la disparition de Sylas en jungle devrait le plus handicaper les ROG et TynX, qui avaient l’habitude de le jouer ces derniers temps.

 

5. Team MCES (7-7) : Ce qui ne te tue pas te rend plus fort : les MCES sont revenus en force après leur premier segment raté (4-10).

 

Et c’est notamment grâce au remplacement de Myw par Monk au poste de tireur qu’ils en sont là aujourd’hui ! Lors des deux dernières parties, cruciales pour leur qualification, les deux joueurs ont brillé par leur précision et leur talent. Contre les GO notamment, ils ont littéralement pulvérisé le duo adverse, emportant le match avec eux. Une force à reconnaître pour les ROG avant le début des playoffs.

Le reste laisse cependant à désirer ces derniers temps : la coordination notament n’est pas vraiment au rendez-vous passé la 15e minute de jeu. Il faudra travailler s’ils veulent avancer dans ces playoffs !

 

En clair : des LDLC en position de force absolue, des Vitality et des Misfits qui vont tenter de défier les rois, et des ROG et des MCES qui devront se surpasser s’ils veulent atteindre le podium. Rendez-vous très bientôt sur O’Gaming TV pour savoir qui franchira la ligne d’arrivée en pole position !